Présentation

Chapitres

Où ? Quand ? Comment ?

Le bureau de SUD Solidaires

Nouvelle ville de Dunkerque

et des CCAS est ouvert:

Tous les jours, du lundi au vendredi

7 rue Faulconnier (face à la mairie centrale)

tél: 03 28 26 28 97

mail: sudmairie@aol.com

ou en cliquant sur"contact" dans la rubrique "présentation".

A bientôt !

Rejoignez Sud Solidaires

Recherche

Les réunions d'info syndicale

La réunion d'information syndicale, c'est un droit ! Usez-en !

C'est un droit pour TOUS les agents ! Syndiqués ou non !

 

OverBlog

Partager

Calendrier

Août 2014
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
             
<< < > >>
Mercredi 2 juillet 2014 3 02 /07 /Juil /2014 08:22

 

Bonjour à toutes et à tous !
  
Hier, à l'entrée de la Mairie (côté accueil) "les enseignants artistiques en colère " et le syndicat Sud ont distribué un tract concernant le non respect des règles statutaires de la dernière CAP de catégorie A qui s'est déroulée au mois de Janvier 2014.
 
 
Merci de prendre connaissance du tract ci-joint
 
Si vous aussi êtes victime d'injustice,  appeler le 28 97
 
Bonne journée
 
Le syndicat Sud Solidaires
 
Ci-dessous, le tract, recopié, pour une meilleure lecture:
 

Au président de la CAP, aux élus représentants leMaire, aux représentants du personnel

Ne devenez pas complices d'une illégalité, réparez là !

La collectivité, avec le silence complice des représentants du personnel de catégorie A, a

nommé hors CAP, hors règles

statutaires

deux agents au grade de « Professeur

d’enseignement artistique de classe normale

»

Pour le vérifier, il vous suffit de comparer le compte rendu de la CAP du 31 janvier 2014

avec le « Mairie Mag

» n° 181 d’avril 2014

: vous constaterez que deux nominations au

grade de Professeur de classe normale figurent dans le « Mairie Mag », mais

n’apparaissent pas dans le compte rendu.

Nous, "assistants d'enseignement artistique principaux de 1ère classe"

estimons être lésés et victimes de discrimination à la "nomination" par

cette situation.

Nous voulons réparation de ce préjudice et de cette injustice !

Dans le cas contraire, nous vous promettons que la rentrée de

septembre 2014 sera perturbée.

Nous ne lâcherons rien !

Tract-1er-juillet-enseignants-filiere-artistique.jpg



Par syndicat-sud-mairie-dunkerque - Publié dans : Les luttes
Dimanche 22 juin 2014 7 22 /06 /Juin /2014 17:01
Nous souhaitons attirer l'attention de l'administration en tirant la sonnette d'alarme sur le mal-être des agents qui doivent appliquer  "Qualiville"
 
Si nous ne doutons pas de la volonté des cadres dirigeants d'une recherche constante d'un meilleur service, nous ne pouvons accepter que ce soit au détriment des agents.
 
Aujourd'hui, les agents de l'état civil de la mairie de Malo disent stop !
 
D'ailleurs à plusieurs reprises ces agents en ont fait part à leur hiérarchie mais celle-ci reste sourde.
 
C'est pourquoi le syndicat Sud réagit fermement afin que ces agents soient écoutés.  
 
D'autres moyens existent pour développer les ressources humaines et les capacités des agents.
 
Le service public, c'est le quotidien des agents.
 
 
Stop-a-QUALIVILLE.jpg
Pour plus de lisibilité, voici le tract Tract :
STOP  à "QUALIVILLE" : l'humain d'abord ! 
 
Alors que partout dans les entreprises les sociétés de consulting sont décriées, considérées comme obsolètes et mêmes dangereuses pour la pérennité des sociétés, les collectivités, elles, pour démontrer leur dynamisme, refont les mêmes erreurs ... des décennies après ! 
 
Des  normes,  des  bornes,  des  cases,  des  façons  de  faire,  répond  ceci,  fais  cela,  tiens  toi bien,  comment  doit-on  réagir  en  cas  de......les  agents  n'en  peuvent  plus  et  surtout  n'en veulent plus.
 
C'est  le  cas  des  agents  de  l'Etat  civil  de  la  Mairie  de  Malo  qui  disent stop à toute cette mascarade.
 
« Faites-nous  confiance  disent-ils »,  « nous  connaissons  notre  métier,  nous  ne  sommes  pas stupides ! »
 
Sous l'ancienne municipalité a été instauré "Qualiville". Pour Sud, il s’agit ni plus ni moins d’un référentiel de formatage.
 
Un consultant invité par la collectivité et payé très cher, vient soi-disant observer le personnel, soumet un rapport  d’audit  afin  de  conseiller  nos  ressources  humaines  sur  le  "comment  faire"  pour  « corriger »  ceci ou  cela,  en  proposant  des  critères  de  conformité  dans  le  but  d’obtenir  pour  la  ville  le  « pompon »  de  la certification.
 
 Comme si nous n'avions aucune ressource à l'interne ?!
 
Nos agents sont tout à fait compétents pour assurer un service de qualité, il n'y a pas besoin de faire appel à qui que ce soit d'externe. 
 
Mais à la Mairie de Malo, il a été décidé de continuer coûte que coûte "Qualiville" contre la volonté des agents, et le mal être que cela leur apporte. 
 
 STOP à Qualiville, l’humain d’abord !
Par syndicat-sud-mairie-dunkerque - Publié dans : Les luttes
Mercredi 28 mai 2014 3 28 /05 /Mai /2014 18:01
Ce matin, nous avions une 3 ème réunion concernant la convention concernant le maintien de salaire, le capital décès et l'invalidité. Seuls les représentants syndicaux SUD ont été en capacité de s'exprimer, grâce au travail de préparation que nous avions mené en amont. Pour nous, plusieurs exigences : Que le capital décès puisse profiter à TOUS les agents de Dunkerque (St Pol, Dort-Mardyck et Dunkerque). Que ce capital ne se réduise pas à peau de chagrin !! Pour SUD Solidaires, proposer une année du salaire de l'agent décédé est injuste ! (Basé sur l'indice). Accepter de voir le capital réduit de moitié est inacceptable ! C'est un recul social ! Nous demandons un geste social de l'employeur (C'est la maire de Dunkerque qui paie TOUS les agents) : nous demandons à ce que la ville participe à hauteur de 15 euros nets/ mois. Les agents n'ont plus les moyens de payer plus !! Nous avons rappelé la prochaine hausse des cotisations retraites en janvier 2015 (0,4%).
Alors, des garanties, oui !! MAIS PAS A N'IMPORTE QUEL PRIX, ET PAS N'IMPORTE LESQUELLES !
Par syndicat-sud-mairie-dunkerque - Publié dans : ACTUALITES
Mercredi 21 mai 2014 3 21 /05 /Mai /2014 10:45

1°) effet sur la rémunération

La NBI constitue un certain nombre de points indiciaires qui se rajoutent à la rémunération ; le nombre de points indiciaires correspondant à chacune des fonctions ouvrant droit à NBI.

La NBI s’ajoute au traitement indiciaire pour le calcul du supplément familial de traitement. Elle est versée mensuellement.

Pour les agents à temps non complet, à temps partiel ou en cessation progressive d’activité, la NBI est réduite dans les mêmes proportions que le traitement.

2°) effet sur le régime indemnitaire

Pour le calcul des primes et indemnités déterminées en pourcentage du traitement indiciaire, la NBI s’ajoute au traitement indiciaire de l’agent (art.4 décret n°93-863 du 18 juin 1993) ; c’est notamment le cas des IHTS (indemnités horaires pour travaux supplémentaires).

3°) effet sur la retraite

La NBI est prise en compte pour le calcul de la retraite et ouvre donc droit à un supplément de pension en contrepartie du versement des contributions.

4°) cotisations sociales sur la NBI

La NBI est un élément de la rémunération et est donc soumise aux mêmes cotisations que celle-ci.

Ainsi, pour un agent affilié à la CNRACL (régime spécial), la NBI sera soumise à toutes les cotisations, sauf l’ATIACL (charge patronale de 0,5%), contrairement au régime indemnitaire. Il en est de même pour les agents relevant du régime général de la sécurité sociale.

Par syndicat-sud-mairie-dunkerque - Publié dans : NBI (Nouvelle Bonification Indiciaire)
Mercredi 21 mai 2014 3 21 /05 /Mai /2014 10:15

Comme les salariés du secteur privé, les fonctionnaires pourraient bénéficier d'un allégement de leurs cotisations salariales. La ministre en charge de la Fonction publique a fait cette proposition aux organisations syndicales, lors d'une réunion, le 19 mai, qui devait initialement donner le coup d'envoi de la négociation sur les parcours professionnels, carrières et rémunérations. Son objectif : donner un coup de pouce au pouvoir d'achat des agents publics, aujourd'hui mis à mal par le gel du point d'indice depuis mi-2010.
Il n'échappe à personne que Marylise Lebranchu a fait cette annonce après les manifestations du 15 mai, qui auraient rassemblé plus de 250.000 personnes selon la CGT. La mesure pourrait concerner les agents ayant une rémunération comprise entre 1 et 1,3 Smic.
Le geste ne sera pas forcément à l'image de celui consenti aux agents du privé, précise le ministère. Dans le privé, les salariés au Smic profiteront de la réduction des cotisations sociales salariales, à compter du 1er janvier 2015, soit une hausse de salaire net de "500 euros par an environ". Cet allégement de cotisations diminuera progressivement jusqu'à 1,3 Smic.
Pour les fonctionnaires, une réunion annonçant les arbitrages du gouvernement dans ce dossier se tiendra "dans deux ou trois semaines", selon le ministère. Le début de la longue négociation sur les parcours professionnels, carrières et rémunérations est quant à lui reporté après cette réunion. Interrogée le 17 mai sur France Inter, Marylise Lebranchu a déclaré à propos de cette négociation qu'elle n'a pas assez "de grain à moudre financier pour créer l'enthousiasme". Le 19 mai, elle a confirmé que le gouvernement n'envisage pas d'augmenter le point d'indice.

T. B.

Moins de cotisations sociales = moins de rentrées dans les caisses de l'Etat, donc davantage d'austérité. Avec ce genre de mesure, la situation générale n'est pas prête à s'améliorer. A force de rogner sur les cotisations sociales, c'est la santé, l'éducation et tous les services publics qui seront encore davantage impactés. Pour donner du pouvoir d'achat, nous réclamons la hausse de la valeur du point d'indice pour tous les agents.

De plus, cet allégement de cotisations, qui pourrait apparaitre comme un cadeau, disparaitra dès le 1er janvier 2015, par la hausse des cotisations retraite, qui se produit tous les ans, avec l'objectif d'alignement de ces cotisations sur le secteur privé. Il ne s'agit donc pas de donner un plus, mais bien de compenser un moins sur le bas de la fiche de paye.

Les pansements, ça suffit !! C'est d'un traitement que les fonctionnaires ont besoin !

Par syndicat-sud-mairie-dunkerque - Publié dans : Les luttes
Mercredi 14 mai 2014 3 14 /05 /Mai /2014 17:33

Publication au Journal Officiel du 14 mai 2014 du décret n° 2014-475 du 12 mai 2014 modifiant le décret n° 2002-63 du 14 janvier 2002 relatif à l’indemnité forfaitaire pour travaux supplémentaires des services déconcentrés ainsi que de l’arrêté du 12 mai 2014 fixant les montants moyens annuels de l’indemnité forfaitaire pour travaux supplémentaires des services déconcentrés.

Ces nouvelles dispositions intéressent directement la fonction publique territoriale. L’ancien arrêté ministériel du 14 janvier 2002 est abrogé

Par syndicat-sud-mairie-dunkerque - Publié dans : REGIME INDEMNITAIRE
Vendredi 18 avril 2014 5 18 /04 /Avr /2014 10:37

 

 

 

Les 5,2 millions de fonctionnaires pourraient voir le point d'indice gelé pendant sept années consécutives, jusqu'à la fin du quinquennat en 2017, une mesure "insupportable" et "inacceptable" pour les syndicats de la Fonction publique.

L’Union syndicale Solidaires ( SUD) a été reçue par Manuel Valls ce jeudi 17 avril.
Alors même que le résultat des élections municipales, véritable camouflet pour le Parti socialiste au pouvoir, auraient pu conduire le gouvernement à tourner le dos aux politiques libérales et à réorienter sa politique pour répondre enfin aux attentes des salarié-es, des jeunes, des retraité-es et des chômeurs/chômeuses, c’est le contraire qui se produit !
Le Premier Ministre a confirmé le choix de mettre en œuvre un plan d’austérité sans précédent !
Cela va se traduire par un nouveau transfert des revenus des ménages, y compris les plus défavorisés, vers les entreprises, y compris les plus riches.
Les 50 milliards d’économies annoncées seront réalisées à hauteur de 18 milliards sur le budget de l’Etat, 11 milliards sur les Collectivités territoriales, 10 milliards sur l’assurance maladie et 11 milliards sur les autres dépenses de protection sociale.
Ce sont les ménages, les salarié-es, les chômeurs/chômeuses et les retraité-es qui vont être mis à contribution :
- poursuite du gel du point d’indice dans la fonction publique (gel depuis 2010 sous Sarkozy) ;
- gel de la revalorisation des prestations sociales pendant 18 mois ;
- gel de la revalorisation des retraites pendant 18 mois ;
- remise en cause des augmentations de certains minima sociaux comme le RSA qui avait été annoncés lors de la Conférence sur la pauvreté ;
- poursuite des suppressions d’emplois dans la Fonction publique (sauf dans l’éducation nationale, la police et la justice) ;
- mise à mal des services publics.

Ces économies visent à faire financer par les salarié-es, par les fonctionnaires, par les retrait-ées les cadeaux faits aux entreprises sans aucune contre-partie : le crédit impôt compétitivité (20 milliards) et l’allégement des cotisations patronales pour la branche famille (10 milliards).
La fiscalité des entreprises va baisser alors que la remise à plat de la fiscalité des ménages annoncée en décembre est passée à la trappe.
Cette politique s’inscrit complètement dans l’exigence du Medef de baisse du « coût du travail » sans remettre en cause une seule seconde le « coût du capital ». Elle est conforme aux directives européennes qui visent à en finir avec ce qui reste de modèle social en France comme en Europe.
Or ces politiques d’austérité ne sont pas de nature à permettre une relance économique. Au contraire, elles contribuent à une logique de récession, qui conduira à de nouveaux déficits publics… et à de nouvelles mesures d’austérité comme c’est le cas dans les pays européens qui ont subi des politiques de ce type !
Le gouvernement répond aux exigences du patronat qui va continuer à exiger toujours plus !
Pour l’Union syndicale Solidaires, c’est d’une autre politique dont nous avons besoin, une politique qui mette la priorité sur les droits sociaux, l’emploi, l’augmentation des salaires, l’amélioration de la protection sociale et des services publics. Cela passe nécessairement par un autre partage des richesses, un autre partage de la valeur ajoutée entre salaires et profits.

Pour imposer d’autres choix, il est nécessaire de construire des mobilisations sociales importantes. Le 1er mai, journée internationale de lutte des travailleurs/travailleuses doit être l’occasion de faire entendre nos revendications tout comme la journée de grève du 15 mai dans la Fonction publique. Il nous faudra aller au-delà et Solidaires propose à toutes des organisations syndicales de construire ensemble une riposte de grande ampleur contre ce plan d’austérité économiquement dangereux et socialement injuste !

Par syndicat-sud-mairie-dunkerque - Publié dans : Infos SUD
Vendredi 28 mars 2014 5 28 /03 /Mars /2014 11:17

Un examen professionnel d'administrateur territorial est organisé par le CNFPT.

Peuvent se présenter à l'examen:

Les attachés principaux et directeurs territoriaux, conseilleus principaux territoriaux des activitésphysiques et sportives de 2ème et 1ère classe, en activité ou en détachement, justifiant au 1er Janvier 2014 de 4 ans de service effectifs dans l'un de ces grades.

Les candidats pourront s'inscrire entre le 17 mars et le 11 avril 2014 sur le site internent du CNFPT (www.cnfpt.f). Ils devront ensuite imprimer le dossier d'inscription ansi rempli, le signer, le compléter des pièces justificatives demandées et le faire parvenir au Servi Emploi-Insertion-Formation-Mairie de Dunkerque rez-de-chaussée rueMichel De Swaen, avant la date limitede renvoi des candidatures fixée au 18avril 2014.

Par syndicat-sud-mairie-dunkerque - Publié dans : Catégorie A.
Vendredi 21 mars 2014 5 21 /03 /Mars /2014 11:27

Les communes organisent librement les modalités d’accueil des enfants qu’elles ont sous leur responsabilité sur le temps périscolaire. Elles peuvent décider de mettre en place les activités périscolaires :

– soit dans le cadre d’un accueil de loisirs sans hébergement ; elles doivent alors se conformer à des règles spécifiques, notamment en matière de qualification des intervenants et de taux d’encadrement et peuvent en contrepartie bénéficier de financements de la caisse d’allocations familiales ;

– soit dans le cadre d’autres modes d’accueil n’entrant pas dans la catégorie ci-dessus ; dans ce cas, les communes fixent elles-mêmes le taux d’encadrement et les conditions de recrutement des personnels intervenant sur le temps périscolaire, mais ne peuvent prétendre aux prestations de la caisse d’allocations familiales.

Qualifications requises - Les taux d’encadrement des enfants et la qualification des intervenants pendant le temps périscolaire sont déterminés par les modalités d’accueil retenues par la commune. Lorsque les communes optent pour un accueil de loisirs sans hébergement au sens de l’article R.227-1 du code de l’action sociale et des familles, la participation des agents spécialisés des écoles maternelles (Atsem) est soumise à la réglementation en vigueur.

Il conviendra alors de distinguer les Atsem appartenant à ce cadre d’emploi (décret n° 92-850 du 28 août 1992 modifié portant statut particulier du cadre d’emplois), qui ont les qualifications requises par la réglementation, des agents faisant fonction d’Atsem (c’est-à-dire n’appartenant pas au cadre d’emplois mais en exerçant les fonctions), qui ne disposent pas de ces qualifications.

Personnels de la fonction publique - Toutefois, en application de l’article R.227-12 du code de l’action sociale et des familles, 50 % au moins des effectifs d’encadrement requis doivent être constitués de personnels de la fonction publique dont la liste figure dans l’arrêté du 20 mars 2007 pris pour l’application des dispositions des articles R.227-12 et R.227-14 du code de l’action sociale et des familles ou d’animateurs qualifiés au sens de l’arrêté du 9 février 2007 modifié fixant les titres et diplômes permettant d’exercer les fonctions d’animation et de direction en séjours de vacances, en accueils sans hébergement et en accueils de scoutisme. La commune peut enfin faire appel à d’autres personnes ne remplissant pas les conditions ci-dessus, dans la limite de 20 % des effectifs d’encadrement.

Lorsqu’une commune décide d’organiser les activités périscolaires selon d’autres modalités que les accueils de loisirs sans hébergement, elle n’est pas soumise à la réglementation des accueils de loisirs périscolaires et peut faire appel aux intervenants de son choix.

 

(Par D. Gerbeau)

Références

QE de Michel Doublet, n° 4675, JO du Sénat du 16 janvier 2014.

Par syndicat-sud-mairie-dunkerque - Publié dans : chansons
Vendredi 21 mars 2014 5 21 /03 /Mars /2014 11:12

Non. La restauration scolaire dans les écoles du premier degré est un service public facultatif ne relevant pas de la compétence du ministère de l’éducation nationale mais de celle des communes ou de ses groupements. Contrairement à la fourniture et à la préparation des repas, qui peuvent être déléguées à une personne privée, la surveillance des élèves incombe exclusivement à la collectivité organisatrice du service. Le taux d’encadrement relatif à l’organisation de ce service ne fait l’objet d’aucune réglementation. Il appartient à la commune ou à ses groupements de mettre en œuvre les mesures nécessaires afin d’assurer la sécurité des élèves qui lui sont confiés. En cas d’accident, la responsabilité de la commune peut être recherchée. Ainsi, le juge administratif a estimé que la présence d’un seul agent en charge de la surveillance de cinquante enfants était manifestement insuffisante et constituait un défaut d’organisation du service (CAA Lyon 25 mai 1989, commune de Jonquières).

Par D. Gerbeau

Par syndicat-sud-mairie-dunkerque - Publié dans : MILIEU SCOLAIRE
Mardi 4 mars 2014 2 04 /03 /Mars /2014 20:20

Ils concernent les examens professionnels principal de 1ère classe

Important

Toutes les informations sur la mise à jour du calendrier prévisionnel des examens 2014-2015 :

Le décret n° 2014-79 du 29 janvier 2014 modifiant divers décrets relatifs à l'organisation des carrières des fonctionnaires de catégorie B de la fonction publique territoriale impacte les examens professionnels principaux de 1ère classe dans les conditions d'accès mais également leurs organisations pour certains, il s'agit de :

  • l'examen professionnel d'animateur territorial principal de 1ère classe : pas de changement au niveau des dates
  • l'examen professionnel de rédacteur territorial principal de 1ère classe : les préinscriptions auront lieu du 1er avril au 7 mai 2014 avec une date limite de dépôt au 15 mai 2014. Les écrits auront lieu le 10 septembre 2014 comme prévu
  • l'examen professionnel d'assistant territorial d'enseignement artistique principal de 1ère classe : les préinscriptions auront lieu du 18 mars au 29 avril 2014 avec une date limite de dépôt au 7 mai 2014. La date des épreuves d'admission ne change pas (à compter du 15 septembre)
  • l'examen professionnel d'assistant territorial de conservation du patrimoine et des bibliothèques principal de 1ère classe : les préinscriptions auront lieu du 3 juin au 9 juillet 2014 avec une date limite de dépôt au 7 juillet 2014. Les dates des épreuves seront communicables lors d'une prochaine actualité.

Les outils mis à votre disposition pour vous renseigner :

La mise à jour du calendrier des examens 2014-2015 est accessible dans la rubrique "un concours en pratique/le calendrier".

Les fiches synthétiques en ligne sur notre site internet sont en cours de réactualisation en ce qui concerne les modifications substantielles des conditions d'accès à remplir lors de l'inscription à ces différents examens.

(Info du CDG59)

Par syndicat-sud-mairie-dunkerque - Publié dans : Infos SUD
Mercredi 12 février 2014 3 12 /02 /Fév /2014 18:03

  x5krajr2

Depuis le 1er juillet 2011, un agent admis à la retraite en cours de mois ne perçoit plus le traitement de ce mois entier. Le versement est interrompu à la date de la cessation d'activité. La circulaire ministérielle du 20 mai 2011 indique par exemple qu'un agent partant à la retraite le 2 septembre ne percevra plus son traitement à cette date. Sa pension sera due au 1er octobre et sera versée à la fin de ce mois.

En conséquence, il vaut mieux partir à la retraite en fin de mois !

Par syndicat-sud-mairie-dunkerque - Publié dans : RETRAITES FPT
Mercredi 5 février 2014 3 05 /02 /Fév /2014 16:52

Si, à la vue du nouveau décret, les grilles indiciaires, (qui indiquaient uniquement les indices Bruts pour chaque échelon des grades de la catégorie C), pouvaient laisser envisager une forte augmentation de traitement, (en effet, par exemple, on peut lire + 33 points pour l’échelon 1 d’un adjoint technique, administratif, du patrimoine …), nous constatons que l’indice Majoré (celui qui sert au calcul du traitement de base), lui, est beaucoup moins réjouissant : l’augmentation de 33 points d’indice brut (IB) ne représentant dans la réalité que 7 points d’indice majoré (IM).

Ce qui signifie que :

- les adjoints de 2ème classe (échelle 3), voient leur IM augmenter de 7 ou 8 points et se terminer au 11ème échelon (IM 358)

- Les adjoints de 1ère classe (échelle4) : + 8 points pour les échelons 1 à 6 puis  2, 5, 4, 7 ou 1 points, selon le cas, pour les échelons suivants. + Un 12ème échelon (IM377)

- Pour les adjoints principaux de 2ème classe, les ATSEM principaux de 2ème classe ou les agents de maîtrise (échelle 5) : + 10 points pour les échelons 1 à 3, puis 11, 9, 6, 3, 5, 9, 1, 1 point pour le échelons suivants + création d’un 12ème échelon (IM 402)

- Pour les adjoints principaux de 1ère classe et les ATSEM principaux de 1ère classe : (échelle 6) : Un échelon supplémentaire a été ajouté, pour terminer au 9ème (IM 457), les durées minimum  d’échelons ont été augmentées de 4 à 6 mois. La grille indiciaire indique des augmentations de 8 points pour l’échelon 1, puis 4, 3, 5, 3, 1, 1, 1 points.

- Quant aux agents de maîtrise principaux, ils gagent entre 0 et 6 points, selon l’échelon : 6 points pour l’échelon 1, 1 point pour les échelons 3, 5, 8 et 9, + 4 points pour les échelons 4 et 7. La nouvelle grille indiciaire comporte désormais 10 échelons. 10ème échelon : IM 480.

Une erreur étant toujours possible merci de nous faire parvenir vos observations et n’hésitez pas à nous contacter pour toute question.

Mail : sudmairie@aol.com

Tél : 03 28 26 28 97

 

Pour SUD Solidaires, mairie de Dunkerque et ses communes associées: Fort-Mardyck, Mardyck, St Pol/mer, et des CCAS.

Par syndicat-sud-mairie-dunkerque - Publié dans : Catégorie C
Dimanche 2 février 2014 7 02 /02 /Fév /2014 12:07
En CAP, nos élu(e)s Sud ne laissent rien passer.
 
En effet, une adhérente victime d'une direction qui n'hésite pas à mettre les agents au placard et de plus demander un passage d'échelon au maximum, s'est vue remettre son passage d'échelon au minimum grâce à la ténacité de nos élu(e)s. 
 
Nos élu()es ont prouvé que la demande était abusive et injustifiée lors de la CAP du 31 janvier dernier.
 
 
Le syndicat Sud Solidaires
Par syndicat-sud-mairie-dunkerque - Publié dans : Les luttes
Dimanche 2 février 2014 7 02 /02 /Fév /2014 12:00

Deux décrets concernant les brigadiers chefs principaux et les chefs de police municipale ont été publiés. Tenant compte de la revalorisation de la grille de la catégorie C de la fonction publique territoriale, le premier texte modifie les durées de carrière applicables aux brigadiers chefs principaux et aux chefs de police municipale en créant un 9e échelon pour les premiers et un 7e échelon pour les seconds. Le second décret modifie l’échelonnement indiciaire applicable, découlant de cette création de deux nouveaux échelons. L’ensemble de ces décrets entrent en vigueur le 1er février 2014 et ne devraient être effectives, pour l’essentiel des agents, que sur la paie du mois de mars.

Télécharger le décret n° 2014-81 du 29 janvier 2014 modifiant le décret n° 2006-1391 du 17 novembre 2006 portant statut particulier du cadre d'emplois des agents de police municipale.

Télécharger le décret n° 2014-82 du 29 janvier 2014 modifiant le décret n° 94-733 du 24 août 1994 portant échelonnement indiciaire applicable aux brigadiers-chefs principaux et aux chefs de police municipale.

Par syndicat-sud-mairie-dunkerque - Publié dans : Filière POLICE

Agenda

CAP : 1er Juillet 2014 

CTP : 3 Juillet 2014 (Réforme des rythmes scolaires)

Coup de gueule !

Vous avez remarqué ? Le monde du travail vient de se faire une fois de plus entuber par le MEDEF, non que dis-je par la CFDT (accord qui vient d'être signé, plus de flexibilité, le droit pour le patron de baisser les salaires, d'augmenter le tps de travail...) Ils vont tuer les salariés !
(le 12 janvier 2013)

La GIPA 2013

INFO

SUD Solidaires était présent pour défendre la prime vacances des agents de Saint Pol et Fort-Mardyck mardi dernier, dès 17h15, avant le conseil municipal de Dunkerque.

Un tract denonçant la discrimination des 400 agents a été distribué à tous les élus, ainsi qu'aux dunkerquois venus assister au conseil.

Suivre les liens: Réunion du 27 juin: La déprime pour la prime

 Info SUD destinée au personnel de Fort-Mardyck et Saint-Pol

Action au conseil municipal, Vendredi 17 juin

Résumé de la réunion pour les agents de Saint Pol et Fort Mardyck

Mardi 14 : appel à une grève de 2 heures à St Pol et Fort-Mardyck ?

 

 

  

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés