Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de syndicat-sud-mairie-dunkerque
  • Le blog de syndicat-sud-mairie-dunkerque
  • : Solidaire Unitaire Démocratique, SUD est présent dans toutes les administrations mais aussi dans le secteur privé, nous grandissons de jours en jours, nous serons l'alternative, rejoignez-nous ! Plus nous serons nombreux, plus nous serons forts !
  • Contact

Où ? Quand ? Comment ?

Le bureau de SUD Solidaires

Nouvelle ville de Dunkerque

et des CCAS est ouvert:

Tous les jours, du lundi au vendredi

7 rue Faulconnier (face à la mairie centrale)

tél: 03 28 26 28 97

mail: sudmairie@aol.com

ou en cliquant sur"contact" dans la rubrique "présentation".

A bientôt !

Recherche

Les réunions d'info syndicale

La réunion d'information syndicale, c'est un droit ! Usez-en !

C'est un droit pour TOUS les agents ! Syndiqués ou non !

 

Agenda

CTP :19 Février 2015

 

 

6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 22:37

Selon le Fonds national de prévention, les troubles musculo-squelettiques (TMS) regroupent 92 % des maladies professionnelles et 95,2 % des arrêts de travail (contre respectivement 90 % et 96,8 % en 2008). La durée moyenne de congés associée est de 138 jours (113,4 jours en 2008 et 162,5 jours en 2007).
Au-delà de ces données globales, ce sont plusieurs dizaines de milliers de personnes qui souffrent de TMS, à l'origine - pour les cas les plus graves - de handicaps définitifs et de répercussions immédiates sur leur emploi (changements de poste, restrictions temporaires, inaptitude, invalidité...).
Si les politiques publiques ont pris la mesure des enjeux financiers des TMS, si les professionnels de la prévention sont conscients des enjeux humains et sociaux, si de nombreuses collectivités ont engagé des actions de sensibilisation et de prévention, il reste un saut quantitatif et qualitatif à franchir pour être à la hauteur des besoins et d'une politique de santé au travail efficace et durable.

Quels sont les métiers exposés ?

D'un point de vue quantitatif, la prise en compte des métiers exposés doit aller au-delà des seuls métiers les plus facilement identifiés comme par exemple les Atsem, le personnel de l'équipement et du traitement des déchets, les aides ménagères... Développer une politique de santé au travail et de lutte contre les TMS nécessiterait, par exemple, de prendre en compte plus largement les agents administratifs de catégorie C, qui sont souvent exposés à des tâches répétitives et à une usure professionnelle importante. S'engager dans une politique de qualité de vie au travail nécessiterait de reconnaître aux agents vivant des situations d'exposition à des facteurs de stress et de tensions la possibilité d'être intégrés dans des plans d'actions de lutte contre les TMS, sachant maintenant combien stress et TMS sont liés dans l'apparition de pathologies handicapantes.


Une politique de prévention plus ambitieuse

D'un point de vue qualitatif, des progrès restent à accomplir : selon une récente enquête de l'ANACT (Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail), les actions de prévention portent avant tout sur la formation aux gestes et aux postures (72 %) sur la sensibilisation du personnel (67 %) et le changement d'organisation (55 %). Si les facteurs biomécaniques associés aux contraintes physiques et les facteurs individuels jouent un rôle dans la survenue des TMS, les facteurs psychosociaux et les facteurs liés à l'organisation du travail sont souvent déterminants dans la surexposition aux risques biomécaniques ou l'exposition à des risques spécifiques (contraintes de temps, pressions, manque de reconnaissance du travail...). Dès lors, les politiques de prévention doivent être plus ambitieuses que les seules actions de formation dont les conseils utiles (port de charges lourdes, travail sur écran...) peuvent être inefficients dans une organisation du travail qui reste en tension.
Lutter contre les TMS passe par une politique globale d'amélioration des conditions de travail dans les collectivités publiques exposées à la double problématique de la gestion des carrières longues et de l'allongement de la durée du temps passé au travail conséquemment à la dernière réforme des retraites.


5 axes directeurs

Toute collectivité qui le souhaite peut, quelle que soit sa taille, s'engager dans les axes de travail suivants :
- une politique de sensibilisation de l'encadrement sur le lien effectif entre travail et santé, entre conditions de travail et survenue des TMS. L'engagement de la hiérarchie est déterminant pour l'efficacité des politiques menées et leur légitimité dans les collectifs de travail ;
- un travail de partenariat avec les acteurs de la prévention au sein de la collectivité et dans les centres de gestion. S'appuyer sur les préventeurs permet de gagner en connaissances et en pratique de prévention ;
- une démarche participative, qui rende les agents acteurs de leur propre santé. L'encadrement et les préventeurs doivent s'attacher à associer les agents à l'expression des besoins et d'identification des facteurs d'exposition aux TMS ;
- un engagement de formation qui conjugue formations aux gestes et postures et celles intégrant les déterminants collectifs du travail ;
- un dispositif piloté par un responsable identifié du projet, inscrit dans le temps (démarche pluriannuelle) et aux moyens financiers définis.

Les TMS ne sont pas une fatalité si l'on agit !


Partager cet article

Repost 0
Published by syndicat-sud-mairie-dunkerque - dans CHSCT
commenter cet article

commentaires

Sourires Et Émotions

Coup de gueule !

Vous avez remarqué ? Le monde du travail vient de se faire une fois de plus entuber par le MEDEF, non que dis-je par la CFDT (accord qui vient d'être signé, plus de flexibilité, le droit pour le patron de baisser les salaires, d'augmenter le tps de travail...) Ils vont tuer les salariés !
(le 12 janvier 2013)

La GIPA 2013

INFO

SUD Solidaires était présent pour défendre la prime vacances des agents de Saint Pol et Fort-Mardyck mardi dernier, dès 17h15, avant le conseil municipal de Dunkerque.

Un tract denonçant la discrimination des 400 agents a été distribué à tous les élus, ainsi qu'aux dunkerquois venus assister au conseil.

Suivre les liens: Réunion du 27 juin: La déprime pour la prime

 Info SUD destinée au personnel de Fort-Mardyck et Saint-Pol

Action au conseil municipal, Vendredi 17 juin

Résumé de la réunion pour les agents de Saint Pol et Fort Mardyck

Mardi 14 : appel à une grève de 2 heures à St Pol et Fort-Mardyck ?