Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de syndicat-sud-mairie-dunkerque
  • Le blog de syndicat-sud-mairie-dunkerque
  • : Solidaire Unitaire Démocratique, SUD est présent dans toutes les administrations mais aussi dans le secteur privé, nous grandissons de jours en jours, nous serons l'alternative, rejoignez-nous ! Plus nous serons nombreux, plus nous serons forts !
  • Contact

Où ? Quand ? Comment ?

Le bureau de SUD Solidaires

Nouvelle ville de Dunkerque

et des CCAS est ouvert:

Tous les jours, du lundi au vendredi

7 rue Faulconnier (face à la mairie centrale)

tél: 03 28 26 28 97

mail: sudmairie@aol.com

ou en cliquant sur"contact" dans la rubrique "présentation".

A bientôt !

Recherche

Les réunions d'info syndicale

La réunion d'information syndicale, c'est un droit ! Usez-en !

C'est un droit pour TOUS les agents ! Syndiqués ou non !

 

Agenda

CTP :19 Février 2015

 

 

5 mai 2013 7 05 /05 /mai /2013 19:06
Repost 0
Published by syndicat-sud-mairie-dunkerque - dans INDOMPTABLE - Journal SUD de notre collectivité
commenter cet article
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 17:41

Depuis le 5 avril, des agents de la mairie de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) sont en grève chaque vendredi dans le but de dénoncer un « management autoritaire » de la part de différentes directions de la mairie.

C’est le troisième vendredi de suite qu’une quarantaine d’agents de la mairie de Saint-Denis font grève pendant une heure devant l’hôtel de ville ; un moyen d’attirer l’attention des habitants sur leur situation. « Nous allons nous réunir tous les vendredis jusqu’à ce que la municipalité cesse d’apporter son soutien aux pratiques autoritaires des directions de la ville », explique Amel Dahmani, secrétaire du syndicat SUD à la mairie de Saint-Denis.

Management contesté - Cette mobilisation entamée par les agents du service social municipal et du centre communal d’action sociale a été élargie aux directions du développement social et solidarités, de la santé, de la culture, de l’enfance et de l’accueil.

Les grévistes dénoncent un management autoritaire avec par exemple, au sein de la direction de la santé, « une réorganisation du service avec une concentration des pouvoirs dans la haute administration », et au sein de la direction du développement social et solidarités, « le manque de dialogue social » ou encore « des convocations autoritaires ».

Ils pointent également du doigt « une démoralisation organisée par la haute administration dans le but de nettoyer la mairie de ses agents les plus impliqués et qui permet de préparer le terrain aux futures restructurations à cause des baisses de financement de l’Etat ».

Une méthode inacceptable - « Je ne partage pas les mises en accusations du syndicat SUD, soutient Laetitia Helouet, directrice générale adjointe en charge de la solidarité à Saint-Denis. Il ne présente pas d’exemple concret pour étayer son accusation de management autoritaire ».
Et d’ajouter : « Sur le fond, nous savons qu’il y a des difficultés au sein de notre service et nous travaillons à son repositionnement. Mais nous ne parvenons pas à aborder le fond du problème avec le syndicat qui poursuit sa mise à l’index de la directrice des solidarités et demande son départ, une attitude qui n’est ni tolérable, ni acceptable ».

Un point de vue partagé par Didier Paillard, le maire (PCF) de la ville qui en a fait état dans un courrier adressé au personnel du service social municipal le 5 avril. Le syndicat SUD aurait été reçu la semaine dernière par l’élu au personnel et le directeur général adjoint en charge des ressources humaines.

nb: Si les agents se mettent en grève tous les vendredis, c'est bien qu'ils ont des raisons ! Non ?

Repost 0
Published by syndicat-sud-mairie-dunkerque - dans SUD Solidaires d'Ici et d'ailleurs
commenter cet article
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 17:23

Malgré des besoins croissants, les médecins sont de moins en moins nombreux à exercer dans la fonction publique territoriale. L'attractivité de leur cadre d'emplois est en cause. Le CSFPT s'en inquiète et formule 13 propositions.

Ils exercent leur activité dans les établissements de personnes âgées, les services de protection maternelle et infantile, les centres de santé, ou en tant que médecins de prévention. Ils ont en commun d'être des médecins territoriaux. Fin 2009, ils étaient 5.278 (sans compter les 281 médecins et pharmaciens de sapeurs-pompiers). Mais leur nombre ne cesse de s'amenuiser et les perspectives pour les années à venir sont sombres.
"La médecine territoriale va mal. Sans décision rapide, elle est condamnée à disparaître." Tel est le diagnostic alarmant dressé par le Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT) dans un rapport qu'il a adopté à l'unanimité lors de sa séance du 24 avril. Il y décrit les principales raisons de ce déclin. Le manque d'attractivité du cadre d'emplois est criant. Hors primes et paiement des temps d'astreinte ou de garde, un médecin qui débute dans la territoriale gagne 2.300 euros de moins par mois qu'un médecin qui débute à l'hôpital. En fin de carrière, l'écart de salaires s'élève à 2.500 euros.
L'obligation pour les médecins voulant devenir fonctionnaires territoriaux de passer deux épreuves de concours, dont une de nature académique, est susceptible, par ailleurs, de décourager les candidats. Des difficultés pour exercer l'activité dans de bonnes conditions sont également citées. Le CSFPT relève par exemple que les locaux dans lesquels exercent les médecins territoriaux sont mal agencés dans un certain nombre de cas, ou qu'ils ne respectent pas les règles d'hygiène. Autre problème : certains employeurs territoriaux ont la possibilité matérielle de consulter les données informatiques des médecins, en violation du secret médical. "L'existence d'une hiérarchie administrative ou politique non médicale génère souvent des problèmes", ajoute le CSFPT.

De meilleures rémunérations

Aussi, "il apparaît nécessaire et urgent que des mesures soient mises en place", souligne l'instance, qui émet 13 propositions. Elle demande un alignement des rémunérations des médecins territoriaux sur celles des médecins inspecteurs de la santé publique de l'Etat. Au-delà de ce rattrapage, l'instauration d'"une grille identique pour l'ensemble des médecins, quel que soit le versant de la fonction publique" est souhaitée.

Thomas Beurey

Repost 0
Published by syndicat-sud-mairie-dunkerque - dans Catégorie A.
commenter cet article
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 17:09

Le gouvernement a repoussé à "la mi-2014" l'ouverture de négociations avec les syndicats sur la valeur du point d'indice dans la fonction publique.
Le cabinet de la ministre Marylise Lebranchu a dévoilé cette décision lors d'une réunion de l'agenda social, qui s'est tenue le 16 avril. Il a précisé que ce calendrier n'est valable qu'à la condition d'un retour de la croissance d'ici l'année prochaine.


Dans un communiqué du 24 avril, sept organisations syndicales ont appelé le gouvernement à ne pas mettre en  oeuvre cette annonce. Elles ont demandé "l'ouverture sans délai de réelles négociations sur les rémunérations,incluant la question de la valeur du point d'indice". En menaçant de mobiliser les agents s'ils n'étaient pas entendus. Les responsables syndicaux se disent exaspérés : la dernière hausse de la valeur du point d'indice remonte à juillet 2010. Or, même dans l'hypothèse où le gouvernement ouvre des négociations, celles-ci dureront plusieurs semaines. De ce fait, le gel de la valeur du point d'indice pourrait bien se prolonger jusqu'à fin 2014,redoutent certains.
Certains agents peuvent toutefois espérer voir leur rémunération augmenter en 2014, indépendamment de l'ancienneté. Le cabinet de la ministre de la Fonction publique a, en effet, confirmé la revalorisation des salaires des agents de catégorie C les plus faiblement rémunérés. Les négociations avec les syndicats sur ce sujet débuteront en septembre prochain, afin que la mesure entre en vigueur le 1er janvier 2014. La grande majorité des agents concernés gagneront entre 5 et 20 euros de plus par mois...

D'autre part, la négociation sur la refonte des grilles salariales de la catégorie C se poursuivra début 2014, avant que ne soit entamée la refonte des grilles des catégories B et A. Rappelons que la rémunération du premier échelon de la catégorie B est à peine supérieure au Smic.

 

Thomas Beurey

Repost 0
Published by syndicat-sud-mairie-dunkerque - dans Informations
commenter cet article
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 17:40
Début de la semaine dernière, nous avons rencontré les agents du CTM et des ateliers, suite à un projet de serviceles concernant. Ces rencontres ont révélé que les agents, contrairement à ce qui avait été dit, n'ont pas pu s'exprimer lors de la présentation de ce projet. De plus ils sont très inquiets.
Vendredi 22 mars, une réunion a eu lieu entre les syndicats et l'administration. Pourquoi ? Pou...r rien ! Puisque samedi matin, soit le lendemain, nous recevions, PAR LA POSTE, la présentation du projet réalisé par un cabinet d'audit.
Aujourd'hui un tract SUD a été distribué au personnel concerné. SUD, associé au personnel, demande du recrutement sur emploi statutaire dans un 1er temps. Ensuite nous pourrons discuter d'un éventuel projet.
Nous avons appelé le personnel à réagir et ne pas se laisser berner par le couple CFDT/CGT de Dunkerque.
Pour le moment, les agents des communes associées fusionnées ne sont pas concernés par le projet. Ils devraient l'être en 2014, après les municipales.
ouvrezla12
Repost 0
Published by syndicat-sud-mairie-dunkerque - dans Les luttes
commenter cet article
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 17:30

 La Gazette, pour la deuxième année consécutive, associée au cabinet Pragma et à emploipublic.fr, a interrogé les fonctionnaires territoriaux pour connaître l'état d'esprit des agents.

Près de 4600 territoriaux ont répondu à notre enquête, permettant de mesurer finement l'évolution de leurs relations au travail, aux usagers et à leur hiérarchie, ainsi que leurs perceptions de leurs missions.
Ceci dans un contexte de changement de majorité présidentielle mais aussi un gel du point d'indice confirmé, et une crise économique qui s'aggrave.

barometre2013 flash

Repost 0
Published by syndicat-sud-mairie-dunkerque - dans CHSCT
commenter cet article
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 17:21

L’enseignement dispensé dans les conservatoires municipaux d'arrondissements (CMA) de la Ville de Paris est-il menacé ? C’est en tout cas la crainte d’une partie de leurs personnels ainsi que des parents d’élèves représentés au sein du Conseil inter-conservatoires des parents d'élèves (CIC-PE). Ils ont observé un mouvement de grève mercredi 20 mars 2013 à l’appel du syndicat Force ouvrière (FO) des personnels de la Ville de Paris.

A l’origine de cette mobilisation : le contenu d’un projet de réforme de l’enseignement musical à Paris, dont l’idée est de confier les premières années de cursus de formation musicale des CMA aux professeurs de la ville de Paris (PVP) spécialisés en musique pour que cet enseignement soit dispensé dans les écoles primaires auprès des élèves de CP et CE1.

Un groupe de travail composé de directeurs de CMA se réunirait ainsi chaque semaine au bureau des enseignements artistiques et des pratiques amateurs (BEAPA).

Mais les personnels et les représentants de parents d’élèves des conservatoires ne voient pas d’un bon œil un projet auquel ils n’ont pas été associés et qui constitue selon eux une menace sur l’enseignement spécialisé des CMA, et pour les professionnels qui l’assurent.
Inquiétudes renforcées par le fait que cette réforme soit initiée dans le cadre de la nouvelle organisation des rythmes scolaires qui devrait être mise en oeuvre à la rentrée 2013 dans la capitale.

Le CIC-PE a ainsi adressé le 12 mars 2013 une lettre ouverte à Bertrand Delanoë pour affirmer son opposition à « la transformation des CMA en centres de loisirs » et en déplorant le « secret » dans lequel cette réforme est conduite.
S’ils déclarent voir « un intérêt certain à élargir ces enseignements au plus grand nombre dans les écoles », cela ne doit pas se faire « au détriment des filières existantes », écrivent-ils.

Opacité - Même son de cloche de Jérôme Arger-Lefèvre, professeur de violon et représentant FO dans les CMA qui déplore « l’opacité » des discussions qui entourent le projet de la mairie.
« Nous ne sommes pas opposés au fait que les relations évoluent entre les écoles primaires et les CMA, mais cela nécessite que tous les acteurs concernés soient consultés. »

Du côté du cabinet de Bruno Julliard, maire adjoint à la culture, on se veut rassurant : « Le constat a été depuis plusieurs années qu’il y avait besoin de coordonner l’ensemble de l’enseignement musical à Paris, et l’une des pistes est effectivement de créer un tronc commun avec une formation qui démarrerait pour tous les enfants à l’école et se poursuivrait pour les plus motivés au conservatoire. Mais il ne s’agit que de réflexions et il n’est pas question d’appliquer cela en 2013 ni même en 2014 ».

Dans un courrier adressé le 11 mars aux directeurs de CMA, le directeur des affaires culturelles François Brouat a en effet confirmé que ce projet de réforme ne pourra pas être mis en œuvre à la rentrée 2013.
Tout en indiquant que « la réflexion sur la cohérence de l’offre éducative proposée aux enfants en matière musicale par la Ville de Paris devra bien évidemment se poursuivre dans un calendrier ultérieur ».

Par E. Chaudieu

Repost 0
Published by syndicat-sud-mairie-dunkerque - dans Informations
commenter cet article
21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 18:06
Bonsoir,
 
La Commission Administrative Paritaire qui s'est déroulée cet après-midi en Mairie de Dunkerque a voté pour la nomination des 12 enseignants de musique du Conservatoire de Dunkerque et l'Ecole de musique de Saint Pol sur Mer.
 
Sans le courage du personnel enseignant concerné, la bataille aurait sans doute été beaucoup plus difficile si ces agents ne s'étaient pas mis en grève.
 
Cette belle réussite nous la devons également au soutien des parents d'élèves, des élèves adultes, du personnel administratif du Conservatoire, aux autres enseignants qui ne sont pas concernés par ce grade.
 
Le syndicat Sud tient à remercier son représentant élu en Commission Administrative Paritaire qui a su dire les mots justes afin que la Commission n'ait aucun doute.
 
Nos remerciements s'adressent également au Directeur du développement Culturel et au Directeur du Conservatoire qui dès le départ de notre lutte ont compris et soutenu le personnel et le syndicat Sud Solidaires.
 
La Mairie de Dunkerque a su entendre la 1 ère sonnette d'alarme que les enseignants et le syndicat Sud ont fait retentir.
 
Saura-t-elle entendre la 2 e sonnette en mettant en place un réel plan de revalorisation de carrière comme stipulé dans le préavis de grève ?
 
Ne jamais rien lâcher !
Le syndicat Sud Solidaires
1092196770 B97228744Z 1 20130313163239 000 G3RJOJBG 2-0
Repost 0
Published by syndicat-sud-mairie-dunkerque - dans Les luttes
commenter cet article
21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 18:03
Bonsoir,
 
La Commission Administrative Paritaire qui s'est déroulée cet après-midi en Mairie de Dunkerque a voté pour la nomination des 12 enseignants de musique du Conservatoire de Dunkerque et l'Ecole de musique de Saint Pol sur Mer.
 
Sans le courage du personnel enseignant concerné, la bataille aurait sans doute été beaucoup plus difficile si ces agents ne s'étaient pas mis en grève.
 
Cette belle réussite nous la devons également au soutien des parents d'élèves, des élèves adultes, du personnel administratif du Conservatoire, aux autres enseignants qui ne sont pas concernés par ce grade.
 
Le syndicat Sud tient à remercier son représentant élu en Commission Administrative Paritaire qui a su dire les mots justes afin que la Commission n'ait aucun doute.
 
Nos remerciements s'adressent également au Directeur du développement Culturel et au Directeur du Conservatoire qui dès le départ de notre lutte ont compris et soutenu le personnel et le syndicat Sud Solidaires.
 
La Mairie de Dunkerque a su entendre la 1 ère sonnette d'alarme que les enseignants et le syndicat Sud ont fait retentir.
 
Saura-t-elle entendre la 2 e sonnette en mettant en place un réel plan de revalorisation de carrière comme stipulé dans le préavis de grève ?
 
Ne jamais rien lâcher !
Le syndicat Sud Solidaires
1092196770 B97228744Z 1 20130313163239 000 G3RJOJBG 2-0 
Repost 0
Published by syndicat-sud-mairie-dunkerque - dans Filière CULTURELLE
commenter cet article
18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 20:50
Petit rappel des faits concernant les enseignants artistique du conservatoire : ces enseignants ont été recrutés dans les années 80 sur un grade de professeur en catégorie A (les arrêtés le confirment). Ils ont été "descendus" en catégorie B à partir de janvier 92, et en bas de grade. Les "sous gradés" ont occupé pendant 22 ans des postes de professeur : responsable de leur classe, de leur pédago...gie, alors que leur grade leur interdisait : ils étaient sensés ASSISTER un professeur, c'est-à-dire faire travailler les élèves de ces professeurs, faire du soutien. Vous avez peut-être aussi remarqué qu'à une exception près, les enseignants sont tous instrumentistes à cordes... violon, violoncelle, piano, guitare. La plupart sont des femmes ... Aucun d'être eux n'est "cumulars" : pas de carrière paralèlle. Leurs heures supplémentaires sont payées sur l'échelon 1 de leur grade, même s'ils sont à l'échelon 13. Pour toutes ces raisons, elles et il sont en colère et ne lâcheront rien. L'injustice à assez duré. SUD revendique de plein droit l'avancement de ces enseignants au grade supérieur (même si cela ne rattrape pas le préjudice puisqu'ils seront encore en catégorie B ). Et dernière précision: il ne s'agit en aucun cas d'un "passe-droit mais de la simple application de la réforme de la catégorie B et du décrit du 29 mars 2012, à savoir: 10 ans en catégorie B + 1 an d'encienneté dans l'échelon 6.
Repost 0
Published by syndicat-sud-mairie-dunkerque - dans Filière CULTURELLE
commenter cet article

Sourires Et Émotions

Coup de gueule !

Vous avez remarqué ? Le monde du travail vient de se faire une fois de plus entuber par le MEDEF, non que dis-je par la CFDT (accord qui vient d'être signé, plus de flexibilité, le droit pour le patron de baisser les salaires, d'augmenter le tps de travail...) Ils vont tuer les salariés !
(le 12 janvier 2013)

La GIPA 2013

INFO

SUD Solidaires était présent pour défendre la prime vacances des agents de Saint Pol et Fort-Mardyck mardi dernier, dès 17h15, avant le conseil municipal de Dunkerque.

Un tract denonçant la discrimination des 400 agents a été distribué à tous les élus, ainsi qu'aux dunkerquois venus assister au conseil.

Suivre les liens: Réunion du 27 juin: La déprime pour la prime

 Info SUD destinée au personnel de Fort-Mardyck et Saint-Pol

Action au conseil municipal, Vendredi 17 juin

Résumé de la réunion pour les agents de Saint Pol et Fort Mardyck

Mardi 14 : appel à une grève de 2 heures à St Pol et Fort-Mardyck ?