Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de syndicat-sud-mairie-dunkerque
  • Le blog de syndicat-sud-mairie-dunkerque
  • : Solidaire Unitaire Démocratique, SUD est présent dans toutes les administrations mais aussi dans le secteur privé, nous grandissons de jours en jours, nous serons l'alternative, rejoignez-nous ! Plus nous serons nombreux, plus nous serons forts !
  • Contact

Où ? Quand ? Comment ?

Le bureau de SUD Solidaires

Nouvelle ville de Dunkerque

et des CCAS est ouvert:

Tous les jours, du lundi au vendredi

7 rue Faulconnier (face à la mairie centrale)

tél: 03 28 26 28 97

mail: sudmairie@aol.com

ou en cliquant sur"contact" dans la rubrique "présentation".

A bientôt !

Recherche

Les réunions d'info syndicale

La réunion d'information syndicale, c'est un droit ! Usez-en !

C'est un droit pour TOUS les agents ! Syndiqués ou non !

 

Agenda

CTP :19 Février 2015

 

 

2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 17:32

Certains s'en souviennent certainement encore. En novembre 2003, au cours de l'examen du projet de loi Raffarin "Libertés et Responsabilités locales", le sénateur Jean-Pierre Schosteck dépose un amendement prévoyant que "lorsque la commune renonce à constituer un centre d'action sociale, elle exerce directement les attributions dévolues à celui-ci par le présent chapitre [du Code de l'action sociale et des familles]". Il s'agissait, en d'autres termes, de "rendre facultative la création de CCAS", sachant que "un grand nombre de communes, surtout de petites communes, n'ont pas créé de CCAS et se trouvent donc en contravention avec la loi", tel que l'expliquait à l'époque Jean-Pierre Schosteck (qui n'est plus sénateur depuis 2004). Son amendement avait fait beaucoup de bruit, notamment du côté de l'Union nationale des centres communaux d'action sociale (Unccas). Et n'avait finalement pas été inscrit dans la loi.
Près de huit ans plus tard, un autre sénateur vient de reprendre le flambeau. Là encore, la disposition aurait pu passer quasiment inaperçue si l'Unccas n'avait attiré l'attention dessus - sur l'article 18 de la proposition de loi d'Eric Doligé relative à la simplification des normes s'imposant aux collectivités. Cet article fait suite à une proposition qui figurait déjà dans le rapport Doligé présenté en juin dernier. Mais celle-ci était noyée parmi 267 autres propositions…
L'objet du sénateur du Loiret est inchangé : "Dispenser les communes de créer un CCAS lorsqu’elles ne souhaitent pas lui faire exercer des missions justifiant son existence juridique et comptable distincte de celle de la commune (…). Cette évolution sécuriserait aussi juridiquement la situation d'un grand nombre de communes, notamment parmi les quelques 30.000 communes ayant moins de 1.000 habitants, qui n'ont pas créé de CCAS et se trouvent donc actuellement en contravention avec la loi. En définitive, la création d’un CCAS resterait bien sûr possible mais deviendrait facultative alors que les missions sociales en cause continueraient d’être exercées". Selon Eric Doligé, il s'agit aussi de répondre à la situation de certaines communes qui "disposent d’un CCAS, conformément à l'obligation légale précitée, mais sans que cette entité juridique n’exécute aucune mission donnant lieu à des mouvements financiers" et donc avec une "comptabilité vide".
Or pour l'Unccas, "sous couvert d'arguments techniques", la proposition de loi "va bien au-delà puisqu'elle autorise en substance toute commune (ou toute intercommunalité dotée d'un CIAS), quelle que soit sa taille, à supprimer le CCAS pour exercer en direct les missions qui lui sont dévolues par le code de l'action sociale et des familles". L'Unccas entend donc impulser une "mobilisation" contre cet article lorsque la proposition de loi Doligé sera examinée, afin de défendre "une présence forte des CCAS dans le pilotage de l’action sociale communale".

Claire Mallet

Repost 0
Published by syndicat-sud-mairie-dunkerque - dans CCAS
commenter cet article
23 avril 2011 6 23 /04 /avril /2011 12:05
Repost 0
Published by syndicat-sud-mairie-dunkerque - dans CCAS
commenter cet article

Sourires Et Émotions

Coup de gueule !

Vous avez remarqué ? Le monde du travail vient de se faire une fois de plus entuber par le MEDEF, non que dis-je par la CFDT (accord qui vient d'être signé, plus de flexibilité, le droit pour le patron de baisser les salaires, d'augmenter le tps de travail...) Ils vont tuer les salariés !
(le 12 janvier 2013)

La GIPA 2013

INFO

SUD Solidaires était présent pour défendre la prime vacances des agents de Saint Pol et Fort-Mardyck mardi dernier, dès 17h15, avant le conseil municipal de Dunkerque.

Un tract denonçant la discrimination des 400 agents a été distribué à tous les élus, ainsi qu'aux dunkerquois venus assister au conseil.

Suivre les liens: Réunion du 27 juin: La déprime pour la prime

 Info SUD destinée au personnel de Fort-Mardyck et Saint-Pol

Action au conseil municipal, Vendredi 17 juin

Résumé de la réunion pour les agents de Saint Pol et Fort Mardyck

Mardi 14 : appel à une grève de 2 heures à St Pol et Fort-Mardyck ?